Non classé Le chef Bottura dans la cuisine du Refettorio

Published on juillet 11th, 2017 | by Cuisinier

0

Le chef étoilé au guide Michelin Bottura, étoile de solidarité

Articlé adapté d’un article paru sur La Repubblica

Le Réfectoire de Bottura pointe sur le froid: fruits et légumes invendus, congelés et donnés aux pauvres de Milan

L’accord avec le marché général pour la récupération de deux tonnes de produits frais par semaine en utilisant une machine coûteuse offerte par une entreprise. Il est le dernier résultat du projet créé autour du Réfectoire Ambrosiano, créé par le chef étoilé au guide Michelin Bottura avec le diocèse de Milan lors de l’Expo. Le dernier morceau de l’intervention est l’accord avec Sogemi, la société qui gère le marché de gros, pour la récupération de 200 kg de fruits et légumes frais, invendus chaque soir, par semaine. Les produits qui sont mis sous vide ou congelés (avec une machine coûteuse conformément donnée par une entreprise) et distribués à l’un des quelque 30 mille personnes qui demandent de l’aide alimentaire aux paroisses, qui distribuent 63 mille colis alimentaires par mois. Il y a déjà 1600 tonnes de surplus que le Réfectoire récupère en un an, pour les entrer dans le circuit de la charité. Les palettes de fruits et légumes sont ramassées par des bénévoles qui envoient une partie des produits frais au réfectoire, où il est servi à la table en tant que tel ou cuit pour environ 90 personnes. Ce qui reste est amené à Lecco, où la coopérative « Il Grigio » les transforme en soupes en conserve et surgelés. Les produits ainsi transformés sont ensuite redistribués à ceux qui en ont besoin à travers les colis alimentaires emballés des paroisses et les Empori Solidarité (supermarchés où vous achetez l’épicerie sans argent, mais avec une carte de points) Cesano Boscone, Varese et Garbagnate.

Un nouveau modèle de supermarché solidaire

L’Institut Beata Vergine, en collaboration avec don Massimo Mapelli et la Maison de la Charité, vient d’ouvrir à Milan, via Calatafimi 10, au centre, «Solidando», un grand supermarché pour familles pauvres où vous pouvez faire vos courses sans argent. En un an, il aidera 150 familles, soit un total de plus de 560 personnes. Il est un magasin général de soutien où les gens en difficultés sociales et économiques peuvent faire du shopping avec un choix entre un panier de 83 produits (huile, vinaigre, sel, sucre, lait, pâtes, riz, farine, biscuits, thon, sauces, les légumineuses, les couches, etc.), sans échange d’argent: l’accès, en fait, a lieu à travers une carte de points, dont est déduit le résultat des dépenses. Les familles italiennes et étrangères qui peuvent accéder à l’emporium sont identifiées par le IBVA, parmi ceux qui bénéficient déjà de ses services ou sont signalés par d’autres organisations locales. Il est maintenant ouvert deux matinées par semaine (mardi et vendredi de 9 à 13), les caissiers et employés sont des bénévoles, qui contrôlent la fourniture de biens et leur statut, et offrent des conseils sur la façon d’optimiser les dépenses. SoliDando a été présenté comme « un modèle novateur de solidarité, qui vise à préserver la dignité des personnes, plus besoin de faire la queue pour recevoir le colis alimentaire, mais libres de choisir les produits en fonction de leurs besoins, dans un contexte qui ne néglige pas l’importance d’être gentil, amical et bien organisé.

Une demande d’aide alimentaire croissante

ipermarché solidaire SolidandoA Milan, selon Caritas, depuis 2008 la demande d’aide alimentaire dans les paroisses a augmenté de 30%, mais il y a aussi beaucoup de gens laïcs qui sont occupés à ne pas laisser les mains vides ceux qui arrivent plus tard. « Chaque jour de 3 mille à 3500 personnes sont alignés à nos deux emplacements Avenue Toscane 28 et avenue Monza 335 pour recevoir un de nos colis alimentaires », explique Luigi Rossi, vice-président du Pain Quotidien. « Seulement à Milan, l’an dernier, nous avons soutenu l’effort de 257 réalités de bienfaisance milanaises qui aident plus de 54.700 personnes dans le besoin – explique Andrea Giussani, président de la Fondation Banque Alimentaire -. Nous avons récupéré des tonnes de nourriture qui aurait été gaspillées parce que pour diverses raisons, ne sont plus commercialisables. dans le sillage de l’héritage de l’Expo, nous avons obtenu l’approbation d’une loi contre les déchets alimentaires qui a favorisé des dons de nourriture ».

ipermarché solidaire Solidando -2Les plans pour la reprise de la nourriture fraîche qui reste invendue et qui est donnée aux pauvres intéresse Coop Lombardia, qui récupère 6 tonnes de nourriture dans chacun de ses 57 supermarchés par an, qui sont reversés à quatre-vingt dix associations. Tout est ensuite redistribué aux différentes catégories de pauvres, sous la forme de 1,7 million de repas gratuits par année.

Les chiffres dans ce domaine sont toujours ahurissants. Les frères de l’Opéra de San Francesco dans leurs cantines (sur Concordia et Piazza Velasquez) distribuent plus de 2 500/2700 repas par jour, soit environ 800 mille repas par an. Sans oublier les douches (67 mille personnes par an), garde-robe (13 mille membres), avec à 35 mille visites médicales et 81 mille médicaments distribués. Tout cela, bien sûr, gratis. Parce qu’il y a encore la faim à Milan. Mais il y a ces flux de solidarité.


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑
  • Nos derniers articles

  • Archives